Donner accès à tous à une alimentation saine et durable

Le Projet Alimentaire Territorial des villes de Bassens, Lormont, Cenon et Floirac vise à développer une alimentation saine et durable, accessible à tous. La restauration collective publique, levier majeur de transition alimentaire, est placée au cœur du projet. Coordonné par le GPV, le PAT de la Rive Droite est mené en lien étroit avec le monde de la recherche.

 

4 enjeux au cœur du PAT

  • Faire de la restauration collective publique le premier levier de transition alimentaire du territoire
  • Faire du PAT, une opportunité de développer l’offre de formations, d’insertion et d’emplois sur le territoire
  • Accompagner la transition alimentaire des habitants et acteurs du territoire
  • Associer étroitement le monde de la Recherche à la mise en œuvre du PAT

 

4 axes de mise en œuvre

Explorer aussi la carte des projets :  https://carte.gpvrivedroite.fr/

1. Développer une production locale pour alimenter la restauration collective publique

Installer des fermes maraîchères (9 hectares, répartis sur les 4 communes du GPV) qui produiront fruits et légumes pour la restauration collective publique et la vente en circuit-court, et offriront des opportunités de formation ou d’insertion aux habitants du territoire.

2. Accompagner la redirection écologique des cuisines centrales

Les 4 villes sont déjà labellisées Territoire Bio Engagé. Il s’agit d’aller plus loin, en formant les agents des cuisines et en accompagnant le dialogue entre les producteurs et les cuisines centrales. Un projet de légumerie, est également à l’étude. Cet outil répondrait aux besoins des cuisines centrales qui ne sont pas équipées et permettrait de créer de l’emploi local.

3. Contribuer à l’évolution des habitudes alimentaires des habitants et favoriser le développement d’une offre alimentaire saine, durable et accessible

Les agents de service des cantines scolaires jouent un rôle-clé auprès des enfants pour l’éducation aux goûts et à la santé par la nutrition, pour la lutte contre le gaspillage… Le GPV et le CNFPT Nouvelle Aquitaine ont construit une formation sur-mesure, pour leur permettre de monter en compétences et devenir « restaurateur/rice de goût ».

Le GPV soutient les épiceries sociales et solidaires du territoire et accompagne les acteurs de l’ESS portant des projets visant à donner accès à tous à une alimentation saine et durable ou à sensibiliser et préparer les habitants à la transition alimentaire.

4. Expérimenter la valorisation des biodéchets en circuit-court

En 2022, deux microplateformes de compostage de biodéchets ont été installées à Floirac et Lormont. D’une capacité de 50 tonnes par an chacune, elles sont alimentées par les déchets alimentaires collectés dans les restaurants scolaires et les déchets verts et bruns apportés par les services des espaces verts. Le compost ainsi produit est à destination des espaces verts des communes.

 

Aller plus loin

Télécharger le dossier de presse – mise à jour mars 2024 (bientôt disponible)

 

Contacts

Anne CASENAVE, cheffe de projet Quartiers Fertiles – PAT

Nadège VANDERBECKEN, cheffe de projet Recherche Action – PAT

prénom.nom@gpvrivedroite.r

 

 


Budget et financeurs

Le budget prévisionnel du Projet Alimentaire Territorial de la Rive Droite s’élève à 3,2 millions d’euros sur 6 ans (2021-2026) avec 42% d’investissements , 19% d’études préalables agronomiques, économiques et juridiques, de missions d’accompagnement, d’animation, de sensibilisation et de communication. Ce budget est financé par

  • les membres du GPV : Bassens, Lormont, Cenon, Floirac et Bordeaux Métropole
  • le Département de la Gironde et la Région Nouvelle Aquitaine
  • La Banque des Territoires, l’ANRT, le fonds Quartiers Fertiles de l’ANRU, le Ministère de l’Agriculture et l’ADEME et le fonds Mieux Manger pour tous du Ministère des Solidarités.